Mali-CMA : difficile mise en œuvre

150602111938_mali_accord_alger_512x288_
L’accord de paix entre le gouvernement du Mali et la Coordination des Mouvements de l’Azawad a des difficultés pour sa mise en œuvre.

La représentativité au sein du comité de suivi est la principale pomme de discorde entre les différentes entités qui composent la CMA.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad continue de récuser deux mouvements qui étaient en son sein.

Elle leur reproche d’avoir signé le 15 mai contre l’avis de la CMA.

L’accord de paix est censé mettre fin aux activités djihadistes dans le nord du Mali.

Il accorde l’autonomie aux régions du nord, dont certaines sont contrôlées par des groupes islamistes.

Mi-juin, les autorités maliennes ont levé les mandats d’arrêt contre 15 responsables de la CMA, pour leur permettre de venir signer l’accord à Bamako.

Les deux parties se sont mises d’accord sur la création d’assemblées régionales élues au suffrage universel direct, dans le nord.

Comme le souhaitait Bamako, l’accord ne prévoit ni autonomie, ni fédéralisme.

A la fin du premier trimestre 2012, des groupes djihadistes liés à Al-Qaïda ont envahi plusieurs localités dans le nord du Mali

Ils en ont été évincés à la suite d’une intervention militaire internationale déclenchée en janvier 2013.

Toutefois, des zones entières du Nord-Mali échappent encore au contrôle du pouvoir central.

BBC Afrique

Laisser un commentaire