Pour une reforme du secteur de la sécurité : Le Mali et les Etats-Unis d’Amérique signent un plan d’action commun

Samedi, les gouvernements du Mali et des Etats-Unis d’Amérique ont apposé leurs signatures sur le document qu’ils conviennent d’appeler « le plan d’action commun de l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité (Security Gouvernance Initiative- SGI). Ce qui marque une nouvelle étape dans la relation des deux pays, vieille de 55 ans, a réunis plusieurs ministres maliens et un important corps diplomatique américain dans la salle de conférence du secrétariat général de la Présidence de la République du Mali, à Koulouba.

Bamako-06/12/2015- En clair, c’est dans le but d’améliorer conjointement la capacité du secteur de la sécurité du Mali en vue de protéger ses citoyens, et de relever avec intégrité et responsabilité les défis et menaces qui pèsent sur le pays que les Etats-Unis et le Mali ont signé ce plan d’action commun.

En effet, c’est en présence, du Chef d’Etat-major particulier du Président de la République, de ses collègues de la Défense, de la Coopération Internationale, de la Sécurité Intérieure, de la Justice et des Droits de l’Hôtel, que le Ministre des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop a signé d’une part, le document au nom du Gouvernement du Mali. D’autre part, les Etats-Unis d’Amérique ont été représentés par l’Ambassadeur, Folmsbee à Bamako.

Si le Mali a bénéficié de cette initiative pluriannuelle, il est à rappeler que c’est le Président Barack Obama qui l’a lancée pour la Gouvernance du secteur de la Sécurité avec le Président Ibrahim Keïta et cinq autres dirigeants africains lors du sommet des Leaders africains de 2014 aux Etats-Unis. Ce nouveau partenariat est juste, selon eux, l’une des nombreuses façons dont les Etats-Unis et le Mali travaillent ensemble pour réaliser leurs visions communes d’un Mali sécurisé et prospère.

Ainsi, le Département d’Etat américain, avec le soutien du Département de la Défense de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), le Département de la justice et d’autres vont travailler ensemble avec certains ministères maliens comme les Affaires Etrangères, le Sécurité et la Protection civile, la Justice et des Droits de l’Homme et la Défense pour s’assurer que les citoyens maliens vivent sans conflits et sans peur.

Concrètement, ce programme pluriannuel de la SGI va commencer avec trois institutions que sont : le pouvoir judiciaire, le secteur de la défense, et la police nationale du Mali. Au sein de chaque institution, la SGI veillera à ce que les ressources humaines, la gestion financière, le suivi et les systèmes de planification soient en place afin que les employés du gouvernement soient habilités et équipés pour servir leur nation.

Doté d’un budget initial de 65 millions de dollars, « la SGI offre une opportunité réelle aux six (6) pays bénéficiaires (Ghana, Kenya, Mali, Niger, Nigéria et Tunisie) d’améliorer la gouvernance dans le secteur de la sécurité, de mettre en synergie leurs efforts et d’adapter leurs stratégie de défense et politiques aux priorités de la sécurité nationale », a déclaré Abdoulaye Diop, ministre des Affaires Etrangères. Ce qui, selon lui, permettra d’accroitre et de renforcer les capacités des pays bénéficiaires afin de leur permettre de répondre aux besoins sécuritaires, de prévenir les conflits et de contrer les activités terroristes.

D’abord, « les cadres et les experts du gouvernement du Mali ont échangé longuement avec nos équipes afin d’identifier les besoins du secteur de la sécurité au Mali, les capacités de ce secteur et les solutions créatives pour répondre à ces besoins avec les moyens existants », explique l’Ambassadeur des USA dans son allocution.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

Laisser un commentaire